Moubarak aurait volé 70 millards de dollars aux Egyptiens

Chers amis,

Moubarak aurait volé 70 millards de dollars aux Egyptiens — un tiers de leur produit national brut ! Seule une action immédiate des gouvernements du monde pourra permettre de les récupérer. Signez la pétition urgente visant à geler les biens de Moubarak, et faites passez ce message!


Signez la pétition!

Moubarak est parti, mais il pourrait emporter avec lui une fortune colossale. Les estimations des sommes qu’il aurait détournées montent jusqu’à 70 milliards de dollars, plus d’un tiers de l’économie égyptienne.

Le temps presse pour s’engager au niveau mondial à geler les actifs de Moubarak avant qu’ils ne disparaissent dans un dédale de comptes bancaires secrets — comme tant d’autres fortunes volées par des dictateurs. La Suisse a déjà gelé ses comptes et certains ministres européens ont proposé de coopérer. Mais sans un tollé mondial immédiat poussant tous les gouvernements à agir rapidement, les milliards de Moubarak risquent de disparaître.

Appelons les dirigeants de toutes les nations à faire en sorte que l’argent de l’Égypte soit restitué à son peuple. Si nous atteignons 500 000 signatures, notre pétition sera remise aux ministres des finances du G20 qui se réunissent ce vendredi à Paris. Ensemble, unissons nos voix et diffusons le message!

http://www.avaaz.org/fr/mubaraks_fortune_fr/?vl

Des millions d’Égyptiens vivent avec moins de 2 dollars par jour, et les experts estiment que la corruption coûte à l’Égypte plus de 6 millards de dollars d’argent public par an. La famille Moubarak elle-même a largement bénéficié de multiples contrats, plans de privatisation liés au népotisme, et autres investissements garantis par l’Etat tout au long des 30 années de la présidence de Moubarak. L’estimation de cette fortune varie de « seulement » 2 ou 3 milliards de dollars au chiffre étourdissant de 70 milliards de dollars, ce qui ferait de Hosni Moubarak l’homme le plus riche du monde. 25 membres du gouvernement font d’ores et déjà l’objet d’une enquête pour avoir amassé des fortunes supérieures à 1 milliard de dollars alors qu’ils servaient sous ses ordres.

Mais l’impunité ayant permis aux maîtres de la corruption de s’échapper avec leurs fortunes intactes est peut-être en train de prendre fin. La récente Convention des Nations Unies contre la Corruption demande explicitement la restitution des biens acquis via la corruption à leur pays d’origine, et le gouvernement militaire d’Égypte a déjà demandé à l’Union Européenne de geler la fortune de Moubarak. La question clé reste à présent de savoir si cette action prendra effet assez vite : toutes les lois du monde seront insuffisantes si les milliards de Moubarak s’envolent et deviennent hors d’atteinte avant que les autorités ne décident de les saisir.

Nos voix, en tant que citoyens, peuvent aider le peuple égyptien à concrétiser les promesses de sa révolution. Rejoignez l’appel pour la restitution des richesses égyptiennes au peuple égyptien:

http://www.avaaz.org/fr/mubaraks_fortune_fr/?vl

Tandis que des millions d’égyptiens risquaient – et même donnaient – leurs vies pour la démocratie, nous ne pouvions pas faire beaucoup plus que d’offrir notre espoir et notre solidarité. Mais nous avons aujourd’hui un rôle particulier à jouer : tout faire pour restituer les biens de la nation volés par une dictature que nos propres gouvernements ont tolérée beaucoup trop longtemps.

Les Égyptiens sont maintenant prêts à construire une nouvelle nation. Assurons-nous qu’ils récupèrent les ressources qui leur ont été volées, pour préparer un avenir que peu de gens avaient osé espérer.

Avec espoir,

Ben, Alex, Ricken, Mia, Rewan, David, et toute l’équipe d’Avaaz

SOURCES

Avoirs de Moubarak : appel à une «action internationale», Le Figaro, 12 février:
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/02/12/04016-20110212ARTFIG00364-la-suisse-gele-les-avoirs-de-la-famille-moubarak.php

L’Egypte demande le gel d’avoirs d’anciens responsables du régime Moubarak, Le Monde, 15 février:
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/02/15/l-egypte-demande-le-gel-d-avoirs-d-anciens-responsables-du-regime-moubarak_1480192_3218.html

La traque de la fortune de Moubarak est lancée, Cyberpresse.ca, 15 février:
http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/international/201102/15/01-4370563-la-traque-de-la-fortune-de-moubarak-est-lancee.php

Les Européens sous pression pour geler les avoirs de responsables égyptiens, AFP, 15 février:
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iubJizJzabuBhwo4cMDIS3uvCRqw?docId=CNG.9c4e83d9deee75dc95a2a63e1c3bfc33.3a1

Comment restituer l’argent détourné par les dictateurs? Le rôle de la Convention des Nations-Unies, La Croix, 14 février:
http://www.la-croix.com/Comment-restituer-l-argent-detourne-par-les-dictateurs-/article/2455455/55351


Soutenez le réseau Avaaz! Nous sommes entièrement financés par vos dons et nous ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ou d’entreprises. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible. Donnez ici.



Avaaz est un réseau citoyen mondial de 7 millions de membres
qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (Avaaz signifie « voix » dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 13 pays et 4 continents et travaille dans 14 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.

Ce message a été envoyé à marco.pietteur@skynet.be. Si vous souhaitez changer votre adresse, votre langue ou d’autres informations, contactez-nous en utilisant ce formulaire — ou cliquez simplement ici pour vous désinscrire.

Pour contacter Avaaz, merci de ne pas répondre à cet e-mail. Ecrivez-nous plutôt en utilisant le formulaire suivant: http://www.avaaz.org/fr/contact, ou appelez-nous au +1-888-922-8229 (Etats-Unis) ou au +55 21 2509 0368 (Brésil).

Tags: , , , , , ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.