La police française, sous-traitant et à la botte de l'état policier israélien

La police est intervenue brutalement et massivement vendredi soir à l’aéroport de Roissy-CDG contre les participants de la mission BienvenuePalestine, blessant sérieusement l’un d’entre eux et arrêtant une centaine de nos camarades.

Nous étions installés dans le terminal 2F (zone 2) de l’aéroport, continuant de réclamer notre dû, et notamment le remboursement de nos billets, aux compagnies aériennes qui ont illégalement interdit d’embarquer aux passagers en route pour la Palestine.

A 21 heures locales, les manifestants, qui avaient été la cible de tirs lacrymogènes en début de soirée dans l’enceinte du terminal, ont été évacués de force dans les cars de police, pour une destination inconnue.

Après les compagnies aériennes, ce sont donc les forces de police françaises qui font le sale travail, en vulgaires sous-traitantes de l’Etat israélien, qui a emprisonné de son côté près de 70 membres de la mission BienvenuePalestine (Français, Belges, Britanniques principalement) qui avaient réussi à atterrir à Tel Aviv et y déclarer avec courage et dignité : « Nous voulons aller en Palestine ».

Nous restons déterminés à obtenir réparation des compagnies aériennes, et nous en appelons à tous les amis de la Palestine, de même qu’à tous les travailleurs de l’aéroport de Paris, qui ont assisté à ces scènes lamentables vendredi, ainsi qu’à leurs syndicats, de revenir, MASSIVEMENT, SAMEDI MATIN 9 JUILLET A 10 HEURES A L’AEROPORT DE ROISSY, TERMINAL 2F, ZONE 2

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.